Livraison offerte en France, Belgique et Suisse.

Un Arbre planté au Népal pour toute commande. En savoir plus

Combien de Trous choisir pour son Ocarina ?

Combien de Trous choisir pour son Ocarina ?
Portrait d'Ambre Montespan, la rédactrice du Blog d'Instruments du Monde

Écrit par Ambre Montespan - Mis à jour le 26 juin 2023

Sommaire :

    Vous comptez vous offrir un Ocarina dans peu de temps ? Vous avez remarqué, lors de vos recherches, qu'il existait des modèles avec un nombre de Trous pouvant varier ? Combien d'Orifices vous faut-il pour votre futur Instrument à vent ? Quel est le nombre de Trous qu'il convient de choisir ?

    Étant moi-même joueuse d'Ocarina depuis plus de 10 ans, j'ai également été confrontée à cette question à mes débuts. Je pourrais donc vous faire profiter de mon expérience de musicienne avec ce type de Flûte dans le but de vous aider à sélectionner votre Instrument.

    Les Ocarinas de 12 Trous sont ceux qui s'adressent aux débutants, car, paradoxalement, ils sont plus simples à prendre en main que ceux à 6 ou 8 Orifices. Enfin, les modèles multi-chambres sont à réserver aux instrumentistes avertis.

    En lisant la totalité de cet article, vous aurez une description précise des Ocarinas :

    • Ă€ 4 Trous
    • Ă€ 6 et 8 Trous
    • Ă€ 10 et 12 trous
    • Doubles, triples et quadruples

    Ainsi, avec ces informations, vous saurez quel est le nombre de Trous qu'il vous faudra privilégier en fonction des attentes que vous placez dans l'instrument et de votre expérience dans le monde musical.

    Commençons tout de suite par aborder les différents Ocarinas selon leur nombre croissant de Cavités.

    Une femme qui joue avec un Ocarina de 4 Trous

    Les Ocarinas possédant 4 Trous

    Les Ocarinas qui sont constitués de 4 Trous sont les plus petits du marché et relativement rares. Ils permettent de jouer 8 notes différentes, souvent réparties sur une octave, ce qui ne permet que d'interpréter des mélodies très simples. Bien qu'il existe de très nombreuses variantes de ce type d'Ocarina, les 4 trous sont, la plupart du temps, répartis sur la face supérieure de l'instrument. Le musicien emploie alors ses index et majeurs droits et gauches pour en jouer. Bien évidemment, dans le comptage des Orifices, il convient de ne pas tenir compte du Trou de l'embouchure, là où le musicien souffle, ainsi que du pavillon, le Trou avec lequel le sifflet de l'Ocarina est présent.

    Les Ocarinas de 4 Trous sont rares, tout simplement, parce qu'en rajoutant deux orifices supplémentaires sur la face inférieure de l'instrument, faisant monter le total à 6, les possibilités musicales se trouvent être augmentés sans pour autant faire monter significativement le prix ou l'encombrement de l'Ocarina. Ainsi, la majorité des instrumentistes font plutôt le choix d'un Ocarina à 6 Trous. Je suis également de cet avis, dans le sens où si vous êtes à la recherche d'un instrument compact et transportable, le modèle à 6 Trous sera plus intéressant. Ainsi, hormis si le design de l'Ocarina vous plait particulièrement, ce type de Flûte à 4 Trous est plutôt à éviter, sauf peut-être pour les très jeunes enfants dans le cadre d'un éveil musical.

    Les Instruments disposant de 6 ou 8 Orifices

    Comme cela a été évoqué précédemment, les Ocarinas de 6 Trous possèdent généralement 4 Cavités sur la face supérieure et 2 sur la face inférieure qui se bouchent avec les pouces. Dans le cas d'un modèle à 8 Trous, les deux trous supplémentaire sont placés sur la face supérieure, en compagnie des 4 autres, et s'utilisent avec les annulaires. Beaucoup plus complets que les modèles à 4 orifices, les Ocarinas de 6 trous peuvent jouer 10 notes naturelles et 7 notes altérées par des dièses ou bémols portant le total à 17 notes. Les modèles de 8 trous, eux, peuvent jouer jusqu'à 11 notes naturelles et toujours 7 notes altérées pour une somme de 18 notes.

    Bien plus populaires, les Ocarinas de 6 Trous ont principalement été développés par le musicien et fabricant d'instruments anglais John Taylor durant les années 1960. Il inventa un système de placement de doigts permettant de jouer 17 notes différentes avec seulement 6 Orifices. Toutefois, il se trouve qu'une difficulté majeure apparait avec le modèle d'Ocarina de John Taylor. En effet, le musicien devra apprendre par cœur le positionnement des doigts pour chacune des notes de Musique, contrairement avec un classique Ocarina traversier de 12 trous. Il est néanmoins à noter que certains modèles bas de gamme vendus notamment en Amérique du Sud possèdent bien 6 ou 8 Trous, mais ne sont pas accordés selon la méthode de John Taylor. Ainsi, ils ne sont pas en mesure de jouer autant de notes.

    Une publicité pour un Ocarina de 6 Trous

    En conséquence, et assez paradoxalement, les Ocarinas de 6 et 8 Trous sont plus complexes à maitriser que les modèles traversiers de 10 et 12 Trous. La principale force de l'Ocarina de 6 et 8 Orifices s'avère que ce dernier est plus petit. Donc, il peut largement être porté comme pendentif et se glisser dans n'importe quel sac sans trop de difficulté. Il présente aussi un design plus ovoïde qui peut séduire certains musiciens. En revanche, si vous voulez prioriser la facilité d'apprentissage, optez plutôt pour un modèle à 10 et 12 Trous que nous allons aborder ensemble tout de suite.

    Est-ce que les Ocarinas de 10 ou 12 Orifices sont intéressants ?

    Les Ocarinas de type traversier de 12 Trous sont ceux qui s'avèrent être les plus présents et populaires parmi les musiciens et sur le marché. Initialement inventé par Giuseppe Donati en Italie vers les années 1860, l'Ocarina traversier de 10 Trous a évolué au Japon au milieu du 19ᵉ siècle lorsqu'un fabricant d'instrument eu l'idée d'ajouter 2 Orifices supplémentaires pour atteindre le total de 12. Un Ocarina avec une telle quantité de Trous peut jouer 13 notes naturelles et 9 notes altérées, soit 22 notes, ce qui correspond à peu près à une tessiture d'une octave et demi. L'Ocarina traversier de 10 Trous, quant à lui, possède les mêmes capacités musicales qu'un Ocarina de 8 Trous évoqué dans le paragraphe précédent.

    Ainsi, par rapport au modèle de John Taylor, l'Ocarina traversier est plus imposant, possède plus d'Orifices et présente souvent un tarif légèrement plus élevé. Cependant, il possède un avantage qui fait toute la différence : son système de placement de doigts. Car là, où l'Ocarina de John Taylor impose au joueur d'apprendre des combinaisons par forcément logique au premier abord dans le but de jouer toutes les notes, le modèle traversier propose un concept plus simpliste. En effet, lorsque les doigts sont tous placés de telle sorte à ce qu'ils bouchent les Orifices, ils se lèvent l'un après l'autre dans le but de jouer une note plus aiguë.

    L'Ocarina traversier a donc misé sur le confort de jeu et la facilité d'apprentissage en proposant un instrument qui, certes, n'est pas optimal d'un point de vue nombre de Trous par rapport à la quantité de notes jouables, mais se veut être parfait pour les débutants. Par conséquent, l'Ocarina de 12 Trous est le principal modèle que je recommande personnellement pour tous les nouveaux joueurs qui voudraient s'initier à cet Instrument à vent.

    Une femme qui utilise un Ocarina triple

    Les modèles multi-chambres aux nombreuses Cavités

    Passé le nombre de 12, les Ocarinas ne se désignent plus par leur nombre de Trous, mais par la quantité de chambres qu'ils possèdent. Ainsi, il existe des Ocarinas doubles, triples et quadruples qui disposent respectivement de 2, 3 et 4 chambres. Il faut voir les chambres supplémentaires comme un petit Ocarina supplémentaire qui a été collé à l'Ocarina principal qui, lui, est souvent un modèle à 12 Trous. Ainsi, les Ocarinas multi-chambres possèdent autant d'embouchures et de pavillons que de chambres.

    Maitriser un tel instrument demande du temps et de l'expérience. Le joueur doit être en mesure d'alterner entre les différentes chambres au niveau du souffle, mais aussi pour le placement des doigts. Par conséquent, l'acquisition d'un Ocarina multi-chambres est plutôt conseillé aux musiciens qui maitrisent déjà le modèle traversier à 12 Trous et qui veulent accroitre leurs possibilités de jeu en s'offrant un instrument permettant d'interpréter des notes sur deux octaves par exemple.

    Choisissez l'Ocarina adapté à votre situation

    Le volume de Trous se trouve être un facteur crucial pour le futur musicien qui désire posséder un Ocarina. Il convient toutefois d'être attentif, car comme nous l'avons abordé, le nombre d'Orifices et la difficulté ne sont pas du tout en concordance. Mais grâce aux éléments d'information que vous avez pu lire au sein de cet article, vous savez maintenant quelle est la quantité de Trous qu'il vous faut pour votre Ocarina.

    Néanmoins, il s'avère que les Ocarinas ne sont pas des instruments de musique communs qui sont présents en abondance dans les magasins classiques. Il est donc plutôt rare et compliqué de trouver un modèle convenant parfaitement aux exigences et aux attentes de tous les musiciens, qu'ils soient débutants ou confirmés. C'est pour cela que la boutique en ligne Instruments du Monde est largement préconisée, car elle propose plus de 50 exemplaires d'Ocarinas différents pour s'adapter à tous les joueurs. Trouvez donc votre bonheur avec, par exemple, ce modèle artisanal à 12 Trous qui conviendra parfaitement aux débutants.

    DĂ©butez l'Ocarina avec cet excellent exemplaire en cliquant sur l'image ci-dessous :

    Une publicité pour un Ocarina Artisanal de 12 Trous

    Connaissez-vous les véritables tarifs qui sont pratiqués dans le monde des Ocarinas ? Combien coûte un tel Instrument ? C'est ce qu'il est proposé de savoir sur le bout des doigts en consultant cet article entièrement consacré à cette thématique.

    Partager :

    Écrire un commentaire